agevp60.com

Logo AGEVP 60 ans

Le Groupe Culturel Lam Sơn

Parmi les activités polymorphes de l’Association Générale des Etudiants Vietnamiens de Paris (AGEVP) au cours des six dernières décennies, la littérature et l’art constituent des socles communs, en mesure de rassembler la majorité, voire la totalité, des membres, d’hier à aujourd’hui. Les chants et danses sont indispensables lors des soirées de célébration du Tết ou des cérémonies de clôture des Journées Sportives qui réunissent les associations d’étudiants vietnamiens en Europe. Si le mensuel Nhân Bản est la représentation concrète de l’esprit de lutte de l’AGEVP, la littérature et la poésie sont les moyens les plus clairs d’exprimer cet esprit de lutte.

C’est ainsi que depuis 1964 jusqu’à présent, Poésie – Danse – Musique – Théâtre – Peinture ont toujours été liés étroitement aux activités de l’AGEVP même si peu de membres pensent vraiment être des artistes professionnels ou en avoir leur niveau. C’est un fait plutôt normal et compréhensible au cours de la première décennie suivant la création de l’AGEVP, c’est à dire de 1964 à 1975, car à l’époque, les chansons interprétées en solo, duo ou en groupe lors des soirées du Tết étaient toutes des œuvres créées au Vietnam par des compositeurs renommés tels que Phạm Duy, Nguyễn Đức Quang et Trịnh Công Sơn.

Après les événements de 1975, aux côtés des bouleversements majeurs dans la vie de chacun, alors que les boussoles guidant les activités associatives étaient déréglées, les cadres de l’AGEVP devaient faire face à de nouveaux défis et difficultés. Il fallait donner une voix à ceux qui ne renonçaient pas bien qu’exilés, qui aspiraient à la paix sans pourtant accepter l’oppression injuste et malgré l’épuisement extrême acceptait toujours de lutter pour la liberté, la justice et la compassion.

Les chansons écrites avant 1975 n’étaient plus appropriées puisque la guerre était finie mais la paix et la sérénité du peuple n’étaient toujours acquises. Les armes s’étaient tues mais les habitants du Sud Vietnam continuaient de quitter leur pays en masse. De plus, durant les 15 années suivant la réunification du pays, il fallait également prendre en compte tous ceux poussés dans des camps de rééducation ou contraints d’affronter la mort dans des traversées de frontières maritimes ou terrestres.

Les raisons précédentes expliquaient probablement pourquoi la chanson “Qui aime encore mon peuple” (Còn Ai Thương Dân Tôi) écrite à la fin de 1975 pour évoquer la détresse du peuple vietnamien et interprétée par le duo Thanh Trúc et Phan Văn Hưng lors de la soirée du Tết de l’année du Dragon 1976, s’était propagée largement dans le public vietnamien exilé. A l’époque, seul Phan Văn Hưng écrivait les paroles ou composait la musique, parfois avec la collaboration de quelques rares camarades actifs dans la section artistique ou dans Nhân Bản comme Nguyễn Phương Lam, Lương Hữu Tưởng (sous le pseudonyme de Lương Y Khoa ou Ngô Thái Nguyên). Peut-être parce que le nombre de contributeurs aux nouvelles chansons étaient très limité, tous ont convenu de signer avec le pseudonyme collectif “Groupe de création de l’AGEVP”.

Avec le besoin de créer de nouvelles chansons, les membres avaient également souhaité créer une bibliothèque de cassettes musicales propres à l’AGEVP. Ainsi, la section artistique de l’AGEVP avait commençait à enregistrer 3 cassettes Du Ca 1, 2 et 3 tout au long de l’année 1976. La désignation “Du Ca” de ces 3 cassettes prenait son origine de l’influence du mouvement Du Ca Việt Nam (littéralement ‘chant en vadrouille‘) fondé par le regretté compositeur Nguyễn Đức Quang en 1966 1 sur les membres du “Groupe de Création de l’AGEVP” au début des années 1970. Il est possible d’affirmer que la cassette Du Ca 3 préfigurait les 5 cassettes Lam Sơn 1 à 5 à venir car celle-ci contenait des chansons emblématiques de l’AGEVP des premières années post-1975 comme Ai về xứ Việt, Anh tôi, Còn ai thương dân tôi, Tôi thấy tôi về… (toutes écrites par Phan Văn Hưng sur des paroles de Minh Đức Hoài Trinh, Đinh Tuấn, Giang Hữu Tuyên).

La quatrième cassette de l’AGEVP, intitulée Lam Sơn 1, marquait la naissance officielle du Groupe Culturel Lam Sơn en 1977-1978. A ce moment-là, les cadres de l’AGEVP se sentaient très proches de l’esprit dégagé par le mouvement d’insurrection Lam Sơn mené par Lê Lợi afin de chasser les armées chinoises de la dynastie Ming et restaurer l’indépendance pour la nation vietnamienne2. De plus, comme mentionné précédemment, les activités littéraires et artistiques de l’AGEVP ne se limitaient pas à la musique mais comprenaient également la poésie, la peinture, le théâtre, aussi tous ont convenu d’utiliser l’expression “Groupe culturel Lam Sơn” pour représenter de manière globale les activités artistiques de lutte de l’AGEVP à la fin des années 1970 et au début des années 1980.

À partir d’un petit groupe se réunissant à la fin de l’hiver 1975 dans un petit appartement de la rue Albert Camus à Bagneux en banlieue parisienne pour préparer la soirée du Tết “Nous sommes toujours vivants” en 1976, le Groupe Culturel Lam Sơn avait gagné en maturité et s’était développé fortement en l’espace de 2-3 ans, avec pas moins d’une trentaine de membres actifs, sans compter quelques dizaines d’autres toujours prêts à apporter leur aide, qui pour imprimer les couvertures de cassette, qui pour préparer la nourriture lors des séances de répétition ou d’enregistrement et qui encore pour diffuser cassettes et autres recueils de chansons ou de poèmes. A cette époque, tout le monde était très jeunes, avec des chefs de file comme Phan Văn Hưng, Nam Dao, Khúc Lan, Nguyễn Hoài Thanh qui n’avaient pas plus de 30 ans d’âge.

Pendant plus de 10 ans, le Groupe Culturel Lam Sơn avait publié 8 cassettes audio, 2 recueils de chansons et 1 recueil de poèmes avec la collaboration de près de 10 auteurs, musiciens et/ou paroliers (voir Recueils et Publications Lam Sơn).

Après la sortie du cassette Lam Sơn 5 en 1989 pour célébrer les 25 ans de la création de l’association, les activités du groupe culturel diminuaient progressivement car certains membres quittaient la France pour s’installer en Australie ou aux États-Unis. Cependant, parmi les membres ayant quitté Paris, le couple formé par Nam Dao et Phan Văn Hưng continuait à poursuivre leur chemin dans la création artistique de lutte en Australie3, tandis que Khúc Lan restait active dans le domaine musical aux États-Unis pendant une période prolongée4. Les chansons et poèmes écrits il y a près de 50 ans sont probablement encore connus de certains membres des générations 3 et 4 de l’AGEVP5.

Notes

1.Mouvement “Phong trào Du ca Việt Nam”, texte en vietnamien sur Wikipedia.
2. Mouvement d’insurrection Khởi nghĩa Lam Sơn, texte en vietnamien sur Wikipedia.
5. Pour les 60 ans de l’associations, les membres ont été répartis en 4 groupes générationnel. Le Groupe Culturel Lam Sơn pourrait se considérer comme partie intégrante du 2ème groupe générationnel.

Đinh Tuấn
Au nom des membres du “Groupe de création de l’AGEVP 1975-1977”

Recueils

Cliquer sur l’image pour ouvrir le document

Recueil de poèmes "Pour que le riz mûrisse" (Cho ngày mai lúa chín)

1982. 59 poèmes de Duy Nhân, Đinh Tuấn, Nam Dao, Ngô Thái Nguyên, Nguyễn Phương Lam, Thất Trí Lang.

Recueil de "Chansons d'amour pour le pays" (Tình ca quê hương)

1978. 14 chansons du Groupe de Création de l’AGEVP et de Nguyễn Hoài Thanh.

Recueil de chansons "Qui revient au pays" (Ai về xứ Việt)

1981. 19 chansons de Phan Văn Hưng, Khúc Lan, Nguyễn Hoà Thanh, Lê Đăng Khả, Đinh Tuấn.

Productions musicales Lam Sơn

Cliquer sur l’image pour accéder à l’œuvre

1978. 14 chansons du Groupe de Création de l’AGEVP, du groupe ‘Nhân Bản Dân Tộc Văn Nghệ Đoàn’ et de Nguyễn Đức Quang.

1980. 18 chansons dédiées aux enfants et à la jeuness..

1981. 13 chansons de Phan Văn Hưng, Khúc Lan, Lê Đăng Khả, Đinh Tuấn.

1982. 12 chansons de Phan Văn Hưng, Khúc Lan, Nguyễn Hoài Thanh, Đinh Tuấn.

1989. 12 ca khúc de Phan Văn Hưng et de Lê Như Kha.

200215 chansons sélectionnées des cassettes audio Du Ca / Lam Sơn publiées au format CD.

Productions musicales Du Ca

Cliquer sur l’image pour accéder à l’œuvre

1976. 14 chansons de Phạm Duy, Trịnh Công Sơn, Nguyễn Đức Quang, Giang Châu, Phan Văn Hưng interprétées lors des soirées du Tết 1974 et 1975

1976. 21 chansons de Phạm Duy, Nguyễn Đức Quang, Phạm Trọng Cầu, Phan Văn Hưng.

1976. 14 chansons du Groupe de création de l’AGEVP et du groupe ‘Nhân Bản Dân Tộc Văn Nghệ Đoàn’.